Home»Art de vivre»Château Beauséjour Duffau-Lagarrosse, petit joyau de Saint-Emilion

Château Beauséjour Duffau-Lagarrosse, petit joyau de Saint-Emilion

0
Shares
Pinterest Google+

Reconnu dès l’origine du classement des vins de Saint-Emilion en 1955, le Château Beauséjour est placé au rang des Premiers Grands Crus. Ce petit joyau s’étend sur 6,25 hectares de vignes d’un seul tenant.


Photo : Guillaume de Laubier

Propriété de la famille Duffau-Lagarrosse depuis 1847, il est acquis en avril 2021 par la famille Courtin-Clarins, représentée par Prisca Courtin associée à Joséphine Duffau-Lagarrosse, 9ème génération de la famille. Son vignoble se situe sur les hauteurs de Saint-Emilion, sur le plateau calcaire. Son orientation, Sud-Ouest – Ouest, lui procure un ensoleillement parfait et le protège des vents du Nord. L’enracinement est profondément ancré dans le sol, un sol calcaire qui joue le rôle d’éponge pour une régulation hydrique parfaite. Le château bénéficie d’une situation unique déclinée par 3 archétypes de terroirs : sur le point culminant, le plateau calcaire à astéries, les coteaux composés de molasse du fronsadais et dans le bas du domaine des sols issus de colluvions anciennes constitués de sables et d’argiles. L’âge moyen des vignes est de 40 à 50 ans.

Joséphine Duffau-Lagarrosse et Prisca Courtin ont apporté des changements significatifs au vignoble comme au chai : une nouvelle équipe, de nouveau partenariats avec des étoiles montantes de l’œnologie, une nouvelle approche viticole et une nouvelle identité. Le duo dynamique écrit une nouvelle page de son histoire mêlant héritage et modernité.

Les vendanges sont manuelles en cagettes avec une sélection intra-parcellaire rigoureuse pour que chaque lot exprime toute sa singularité. Les Merlots sont récoltés les 22, 29 septembre et 2 octobre. Les Cabernets Francs les 29 septembre et 2 octobre. Château Beauséjour Duffau-Lagarrosse 2017 est issu d’un assemblage de 88 % Merlot et 12 % Cabernet Franc

La vinification, bien que traditionnelle, se fait avec une extraction douce et maitrisée, par des petits remontages afin de libérer progressivement les tanins. L’élevage en barriques de chêne français se fait dans les spectaculaires carrières souterraines du château depuis le millésime 2010. L’élevage des vins, entre 14 et 16 mois, dans ces carrières est absolument optimal compte tenu de leur hygrométrie et une température constante tout au long des saisons. C’est un vin qui exprime à merveille le fruit et la rondeur du merlot avec la richesse aromatique et la structure des cabernets. Il possède un grand potentiel de garde.

Château Beauséjour Duffau-Lagarrosse 2017
Distribution : restaurants et cavistes
Note RVI : 95/100
PVC : 130€

Cet article a été publié le 22 novembre 2023

Previous post

Paris Photo, Paris confirme sa place dans l'Art !

Next post

Chêne Bleu, un des plus beaux vignobles au monde, perché devant les Dentelles de Montmirail