Home»Art»Ruinart s’expose avec Jeppe Hein au Palais de Tokyo

Ruinart s’expose avec Jeppe Hein au Palais de Tokyo

0
Shares
Pinterest Google+

Chaque année la Maison Ruinart laisse carte blanche à un artiste contemporain international pour qu’il interprète, à travers son art, l’histoire et les savoir-faire de la Maison Ruinart. En 2022 c’est à un artiste haut en couleur que Ruinart confie sa carte blanche. Intitulée Récits de Champagne, l’installation participative de Jeppe Hein sera présentée à Paris du 1er au 3 avril, au Palais de
Tokyo, lors d’un événement ouvert au public.

Traduction des premières impressions de l’artiste du terroir de Ruinart, Récits de Champagne  fait appel aux cinq sens et convoque les quatre éléments. En utilisant des fragments de matières Jeppe Hein nous transporte au cœur de ce terroir unique, et renouvelle notre expérience de dégustation.

Sous condition de réservation, il sera possible de déambuler parmi les œuvres de Jeppe Hein, et d’interagir avec les différentes installations qu’il a imaginé afin de vivre une expérience singulière. Un grain de raisin, un peu de craie humide rappelant les crayères de la Maison, les vignes : il a traduit en fragments de matière ses premières impressions du terroir de Ruinart. Interpellant nos cinq sens, il transporte le visiteur au cœur de ce terroir unique, renouvellant la dégustation. « À travers son travail, Jeppe Hein porte sur le monde un regard neuf : chacune de ses œuvres devient une expérience reliée à la nature. » nous explique Frédéric Panaiotis, Chef de Cave de la Maison Ruinart.

Pour Jeppe Hein, l’élaboration et la dégustation du champagne, depuis la vendange du raisin jusqu’au moment où le vin pétille en bouche, constitue une expérience sensorielle. Il a imaginé d‘en traduire l‘essence dans une installation créative. Récits de Champagne est une installation participative qui fait appel aux cinq sens – le toucher, à l’ouïe, à la vue, à l‘odorat et au goût – et convoque les quatre éléments : la terre/le sol, l’eau/la pluie, l’air/le vent et le feu/le soleil, indispensables à l‘élaboration du Champagne.

Pour renouveler l‘expérience de la nature, Jeppe Hein utilise des « outils » qui font appel à nos sens, des fragments de matière qui composent ce terroir. Grâce à elle, chacun découvre ainsi une petite expérience sensorielle.

Chacun est alors invité à …
Goûter le grain de raisin mûri au soleil.
Humer l‘odeur de la fleur de Chardonnay dans l‘air.
Ecouter le son de la pluie qui tombe sur le vignoble.
Toucher la craie des crayères.

Previous post

Un grand vin rouge chez Minuty

Next post

Champagne Bollinger : La Grande Année 2014, Intensité et Minéralité